Berlin – 3 visites incontournables

Autour d’Alexanderplatz

Erigée en 1969 sur Alexanderplatz, la Fernsehturm (ou la tour de Télévision) reste un symbole de Berlin Est et de la propagande est-allemande. Cette tour haute de 368 m devait montrer à l’ouest le savoir-faire technologique socialiste. Depuis l’observatoire situé à 207m, la vue est à couper le souffle.

Au pied de la tour, l’architecture est un mélange détonnant de constructions récentes et d’immeubles soviétiques figés.

Un détour par la Karl Marx Allee ou la Moll Strasse offre d’ailleurs un intéressant coup d’œil sur les barres d’habitations standardisées héritées du modèle socialiste. Autres curiosités : les statues de Karl Marx et de Friedrich Engels les auteurs du Manifeste du parti communiste.

Autour de la porte de Brandebourg

Au cœur d’un no man’s land inaccessible pendant les 28 ans d’existence du mur, la porte de Brandebourg marque le cœur des évènements du 9/11/1989. La porte trône désormais fièrement au centre du Berlin réunifié.

Face à elle, le Pariser platz a retrouvé elle aussi son charme d’avant guerre avec ambassades, hôtels de luxe et banques.

La métamorphose est complète et il n’y a guère que qu’une ligne tracée sur le trottoir et un mémorial aux victimes du mur qui rappellent l’époque de la séparation entre Est et Ouest.

Depuis Pariser Platz, l’avenue Unter den Linden présente également un nouveau visage avec magasins de souvenirs, cafés, boutiques de luxe et même des concessions Ferrari et Bugatti.

Autre symbole de la réunification allemande : le Reichstag, à quelques pas de la porte de Brandebourg.

Posé sur la frontières de l’ancien mur, il a retrouvé ses députés, depuis le transfert du Bundestag à Berlin en 1999. La visite de la coupole de verre, conçue par Norman Foster, constitue aujourd’hui un passage obligé tant pour son architecture audacieuse que pour sa vue panoramique sur tout Berlin.

Le musées consacrés au mur

Situé face à la réplique du plus célèbre Checkpoint américain, le musée de Check-point Charlie a ouvert en 1963, soit 2 ans après la construction du mur. Les panneaux sont d’origine, et on découvre ça et là des informations de l’époque, comme cette mise en garde invitant à ne plus tenter de s’évader en utilisant l’astuce du passeport diplomatique.

Le musée « DDR Museum » offre quant à lui une plongée interactive dans le quotidien est allemand.

Berlin au volant d’une Trabant

Avec sa carrosserie en plastique, ses couleurs acidulées et son moteur 2 temps ne dépassant pas les 110 km/h, la trabant est plus qu’une simple voiture : ce véhicule mythique incarne à lui seul l’histoire de l’ex RDA.

« Trabi safari », un tour de ville à bord d’une authentique trabant.

Avant de partir, vous serez briefé sur le fonctionnement du véhicule : le levier de vitesse est au volant (comme les R4), frein sans ABS, pas de clim. Ce véhicule ne possède pas de superflu. Le moteur pétarade, les sièges vibrent en cadence.

Le garage se trouve proche de Check Point Charlie. La société est « trabant safari »