Le Quartier St. Nicolas à Berlin

Alors que l’axe compris entre Alexanderplatz et le Lustgarten était dédié aux maximes architecturales de la RDA qui suivaient un modèle socialiste, le Quartier St. Nicolas symbolise un changement de dogme. Le nom de ce quartier provient de la Nikolai-kirche (Eglise St. Nicolas) (aujourd’hui un musée). Avec le soubassement de son clocher en quartz porphyrique datant de 1230, il s’agit de la plus ancienne église de la ville. La nef, le chœur ainsi que les deux tours (1876/77, reconstruction en 1980-87) furent érigés plus tardivement. La Marienkapelle (Chapelle Ste Marie), avec son pignon à échelons typique du style gothique en brique du Nord de l’Allemagne, a vu le jour à la suite d’un don en 1452.

À l’occasion du 750e anniversaire de la ville en 1987, la RDA s’offrit une sorte de vieille ville factice (Architecte Gunther Stahn) dans ce noyau autrefois central. Les plus anciennes maisons et parties de maisons, qui ailleurs barraient la voie au développement socialiste ou avaient déjà été démolies, furent reconstruites ici (Auberge « Zum Nussbaum » (Au noyer), Palais Ephraim, « Gerichtslaube » (Pavillon du Tribunal)). Un bâtiment original parmi peu d’autres est la Knoblauchhaus (Maison Knoblauch) de 1760 (Rankenfries 1835). Avec ses lignes arrondies, le Palais Ephraim est considéré comme l’un des plus beaux bâtiments d’angle de Berlin. Le bistrot reconstruit « Zum Nussbaum » se trouvait à l’origine sur la Fischerinsel (« île des Pêcheurs »). À cet endroit, les vieux bâtiments restants dans les années 1960 ont été supprimés au profit d’un nouveau quartier. À cet effet, on mit en application la rigueur socialiste. Les ruelles du Quartier St. Nicolas sont remplies de bâtiment qui, en partie, sont cachés dans des cours intérieures, mais présentent aussi fièrement le type de constructions en barres populaire en RDA et composées d’éléments bétonnés préfabriqués caractéristiques. Respirez un peu d’histoire falsifiée. D’agréables bistrots, bars à vin et de petits magasins forgent l’atmosphère de ce quartier et invitent à s’y attarder. On ne peut que recommander l’agréable bar à vin dans la Knoblauchhaus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *